Manger à en pleurer : le syndrôme de Beaubourg

Si vous faites partie de ces nombreuses personnes qui, comme moi, ont leur petit bouquin pour se cultiver aux toilettes, peut-être avez-vous entendu parler d’un syndrôme méconnu, celui de Beaubourg.

ATTENTION : ce qui suit se base certes sur des recherches dans des « encyclopédies » médicales mais les sources sont rares et les faits sont à prendre avec des pincettes. Si j’en parle malgré tout, c’est pour montrer le côté plausible des faits et vous inciter à chercher de votre côté.

Il existerait une maladie liée aux nerfs appelée « syndrôme de Beaubourg ». Suite à une paralysie faciale, il est possible que certaines liaisons nerveuses se refassent.. mais pas correctement. Le nerf qui est alors censé contrôler la glande parotide (une énorme glande salivaire à l’arrière de la gorge) peut se dire que l’herbe est plus verte ailleurs et contrôler également les glandes lacrymales, situées au-dessus et vers l’extérieur de chaque oeil. Ainsi, lorsque votre cerveau envoie un message pour activer la salivation durant la mastication, les glandes lacrymales se mettent en route et vous pleurez à chaudes larmes.

medecin.skyblog | modifications par moi

La paralysie faciale quant à elle a de nombreuses causes : infection, tumeur, infarctus, AVC.. Mais visiblement, rares sont celles qui se terminent par un syndrôme de Beaubourg… Triste de se dire que chaque repas se passent dans les larmes quand vous aimez manger…

Sources :