Le Soleil est vert

« Ouais alors je sais pas ce que vous avez dans les yeux, mais le Soleil est pas vert heiin.. »

Certes, on ne le voit pas vert mais scientifiquement, on peut dire qu’il est vert.. en quelques sortes..

Rappel : c’est quoi le Soleil ?

Le Soleil N’EST PAS une grosse boule de gaz qui brûle. Arrêtons avec ça s’il vous plaît. Ca y ressemble, mais on a pas mis le feu au Soleil pour l’allumer comme nos ancêtres l’aurait fait avec une lampe à huile..

C’est à force d’accumuler de la matière que notre Soleil a commencé un jour à fusionner des atomes.. Donc, ce n’est pas une boule de feu, mais bien une gigantesque centrale nucléaire. NU-CLE-AIRE. PAS-DE-FEU. Alors il reste une différence avec nos centrales nucléaires à nous. Quand les étoiles font de la fusion, nous on fait de la fission. Lui il assemble, nous on sépare. Et la raison pour laquelle le Soleil a suffisamment d’énergie pour faire de la fusion nucléaire, c’est qu’il y fait très TRES chaud. Environ 5500°C. Petite canicule permanente, suffisante pour que deux atomes d’hydrogène fusionnent, puis un atome d’hydrogène et un atome de deutérium, puis des atomes d’hélium 3, et caetera.

Tu as perdu le fil ? C’est normal.

Tu es toujours avec moi ? Bien, j’ai affaire à un curieux habitué.

Dans tous les cas, revenons à l’essentiel. Le Soleil n’est PAS une boule de feu, mais il a quel âge ? Il est grand comment ? Il est gros comment ? Place à sa petite fiche d’identité !

Eruption solaire du 12 mai 2013 prise par SDO en fausses couleurs – Photo Nasa/SDO/AIA
Du coup, pourquoi il est « vert » ?

Peut-être ne l’aviez vous pas vu, mais le Soleil nous envoie de la lumière. Si si. Mais la lumière n’est pas blanche. Non, non. Bon, d’accord celle que nous envoie le Soleil est un peu jaune. Mais laissez-moi d’abord vous expliquez pourquoi le blanc n’est pas une couleur avant de vous expliquer pourquoi la lumière du Soleil parait un peu jaune. En fait, le blanc correspond en optique à voir simultanément toutes les couleurs perceptibles par l’œil humain.

Quand on vous dit « ce fauteuil est vert », c’est qu’il renvoie globalement la lumière dont la longueur d’onde (distance entre deux pics ou deux creux de l’onde) se situe autour des 530 nanomètres, soit 530 milliardièmes de mètres. C’est pas très grand.

Sauf que le Soleil n’envoie pas qu’une longueur d’onde visible, il les envoie toutes mais à des intensités différentes. Cela s’explique par la théorie du corps noir.

Selon l’ENS de Lyon, « un corps noir est un corps qui absorbe, sans la réfléchir ni la diffuser, toute l’énergie électromagnétique qu’il reçoit ». Autrement dit, la lumière qu’on observe venant d’un corps noir ne peut pas venir d’une réflexion ou d’une diffusion, mais uniquement de ce qu’il émet. Et ce qu’il émet dépend de sa température. La couche du Soleil émettant la lumière que l’on voit étant à 5 778 K (soit 5 505°C à peu près), l’intensité du rayonnement émis en fonction de sa longueur d’onde est celle représentée sur le graphique juste au-dessus. Sinon, pour faire « plus simple », le Soleil étant un corps noir quasi-parfait, on peut trouver la longueur maximale d’émission (sommet de la courbe) grâce à la loi de Wien :

{\displaystyle \lambda _{\text{max}}={\frac {2,898\cdot 10^{-3}}{T}}}

La température du Soleil étant de 5 778 K, sa longueur d’onde maximale d’émission est d’environ 501 nm, soit dans le bleu-vert.

Sources :

Crédits image : Myriams-Fotos / Wikipédia / AquaPortail / Coyote-Physique / Wikipédia