Bâillement, éternuement, hoquet,… 5 faits de science inutiles, EPISODE 1.

1. Pourquoi bâille-t-on ?

Déjà, il faut savoir que bâiller n’est pas un propre de l’Homme, la plupart des autres animaux le font aussi. C’est souvent interpréter comme un signe de fatigue.. Mais est-ce vraiment ça ? Je n’aime pas ces mots mais.. « on ne sait pas vraiment ». On sait que beaucoup de molécules interviennent dans le processus et on connaît aussi les étapes du processus.

 

1. longue inspiration

 

2. apnée d’une seconde à peine

 

3. expiration rapide

 

 

La théorie la plus largement acceptée aujourd’hui parle de « refroidissement du cerveau ». Parce que oui, notre petit cerveau bouillonne et a besoin d’être refroidi pour éviter la surchauffe.. Comme les muscles du crâne se contractent pendant le bâillement, un nouveau sang « plus frais » est amené au cerveau. Mais 2 en 1, le bâillement permet aussi de regagner en vigilance quand on est fatigué, malade, quand on s’ennuie ou quand on a chaud.

 

Bonus : pourquoi bâille-t-on quand on voit quelqu’un bâiller ?

 

 

Quand votre corps agit sans que vous ne le contrôliez, en général, c’est la faute de l’inconscient. Et bingo, c’est encore le cas ici. On SUPPOSE (très fortement mais on suppose quand même) que ce serait dû à une empathie inconsciente, la même qui vous fait sentir la douleur lorsque quelqu’un souffre dans votre entourage. Le cerveau suppose que si une personne bâille, c’est que son cerveau surchauffe. Et comme vous vous voyez cette personne, votre cerveau pense être dans le même environnement qu’elle et.. bâille.

 

2. Pourquoi éternue-t-on ?

Déjà, pour ceux qui ne le savent pas encore, le nez est plein de poils. Ça a l’air sale dit comme ça mais au contraire ! Ces poils sont là pour prévenir le cerveau quand le nez est trop sale. L’éternuement n’est alors qu’un processus de nettoyage de vos narines. Rien de folichon. Par contre, un éternuement peut aussi être causé par un changement de luminosité trop violent. Ça, c’est plus folichon tout de suite ! Mais physiologiquement.. on ne sait pas !

 

Bonus : pourquoi ne peut-on pas éternuer les yeux ouverts ?

Votre corps ne vous laissera jamais éternuer les yeux ouverts car il tient à garder les globes oculaires dans leurs orbites. Eh oui, la violence d’un éternuement est tel qu’il pourrait faire sortir vos yeux de vos orbites..

 

3. Pourquoi a-t-on le hoquet ?

Il y a deux sortes de hoquet : le hoquet « aigu », celui qui arrive aussi vite qu’il repart mais qui vous fait passer pour un alcoolique notoire, et le hoquet « chronique », persistant et plus grave. Dans les deux cas, c’est une contraction du diaphragme.

 

1. Le hoquet aigu peut être dû à un abus de nourriture ou de boisson (trop bu et/ou trop mangé), une réaction médicamenteuse ou encore une cause psychologique. Oui, ça reste encore très mystérieux.

 

2. Le hoquet chronique, lui est lié à des inflammations ou des maladies touchant le système digestif, les organes de l’abdomen ou du thorax. Alors si vous avez souvent le hoquet, ou alors qu’il ne part pas, allez voir votre médecin !

 

4. Pourquoi a-t-on des fourmis dans les membres ?

On s’est tous déjà réveillé avec des fourmis dans les bras ou dans les jambes.. Et la raison est simple : on a dormi n’importe comment ! Les fourmis dans les membres sont simplement signe d’une paralysie légère.. C’est ce qui arrive quand on reste appuyer suffisamment longtemps sur un nerf pour que le message nerveux ne passe presque plus.. Attendez 5 minutes, frottez la zone endormie, et ça ira mieux !

 

5. Pourquoi les oreilles sifflent ?

Le sifflement dans vos oreilles est presque toujours dû à un acouphène. Rien de grave en général, il s’agirait juste d’une petite lésion du conduit auditif. Et là, les causes sont MULTIPLES : stress, fatigue, infection de l’oreille, bouchon de cérumen, nez bouché, rhume, otite, grippe, sinusite, oreille bouchée, tension élevée.. Malheureusement, personne ne pense à vous.. Sauf votre médecin si le sifflement perdure.. 😉

Laisser un commentaire