Comment tiennent les châteux de sable ?

Comment tiennent les châteux de sable ?

Qui ici n’a jamais harcelé ses parents pour aller à la mer faire des châteaux de sable ? On était nuls mais qu’est-ce qu’on était fiers de nos pâtés de sable qui s’écroulaient à moitié ! Pourtant, certaines personnes arrivent à faire des sculptures en sable gigantesques et solides comme de la pierre.. En fait, faire un beau château de sable est tellement une science, que Daniel Bonn et son équipe s’y sont intéressés et ont publié en août 2012 un article dans la revue Nature sobrement appelé « How to construct the perfect sandcastle ». Apprenons donc tous ensemble à devenir les rois et reines de la plage.

Peu d’eau, une base large et c’est tout ?

Je vous passerai les détails de l’étude mais si elle vous intéresse, elle est évidemment disponible (en anglais) dans les sources de l’article.

Comme dans toutes études, les chercheurs ont déterminé les paramètres importants dans la solidité d’un château de sable. Ainsi, on y apprend que la taille des grains n’est pas un paramètre aussi important qu’on pourrait le croire. En revanche, l’eau est très importante. Sans eau, les grains ne tiendraient pas ensemble. Mais si il y a trop d’eau, on aurait l’équivalent de glissements de terrain, c’est à dire que les grains sont maintenant trop éloignés les uns des autres et le mélange eau + sable (ou terre) se comporte comme un liquide et non plus comme un solide. L’idéal : 2% d’eau, soit un seau d’eau pour 50 seaux de sable. Avec ce pourcentage d’eau, celle-ci agit comme une « colle » entre les grains de sable en créant des liaisons chimiques (la molécule d’eau et les grains de sable sont des dipôles électrostatiques, leurs charges négatives et positives ne sont pas réparties symmétriquement dans la molécule donc les charges négatives de l’un vont attirer les charges positives de l’autre).

Si vous voulez un château très haut, il faut aussi une base très large, comme pour les immeubles.. Dans l’article, l’équipe de Daniel Bonn fait part d’une expérience avec de l’eau déionisée où les chercheurs comparaient la hauteur maximale atteinte par deux tours de sable de diamètres différents. Pas de surprise, la tour au plus petit diamètre s’écroule avant la plus large à cause d’un manque de stabilité. D’ailleurs, petite remarque bonus : si vous avez une base plus large, votre point de gravité descend et vous serez plus stable !

Autre chose qu’on pourrait oublier mais qui est toujours très important quand on construit quelque chose : les outils ! Tous ne sont pas bons à prendre pour faire un incroyable château de sable.. Plus votre sable sera compacté et plus le château sera solide ! Alors oubliez la pelle et le seau, utilisez vos mains ! Vous aurez beaucoup moins de risque de fissurer la structure en essayant de la compacter.. Mais ne jettez pas vos outils tout de suite, ils peuvent toujours vous aider à augmenter rapidement le volume de la structure..

Nous serons les rois et reines des châtellains de plage !
Et les pros alors ?

Le Touquet-Paris-Plage organise tous les ans un concours de châteaux de sable ouvert aux professionnels du métier et laissez-moi vous dire que vous ne serez pas déçus du voyage ! C’est un musée à ciel ouvert donnant la part belle à un matériau souvent snobbé des véritables musées. Alexander Deman, sculpteur belge responsable du concours en 2015, a avoué que les matériaux utilisés par les professionnels n’étaient pas vraiment les mêmes. Le sable des plages n’est en fait pas idéal car il est trop « rond ». Le sable utilisé provient de carrières situées dans les Ardennes belges et est préféré pour sa « carréitude ». Il est mélangé à un peu d’eau et compacté dans de grandes caisses en bois. Il est ensuite sécher pendant plusieurs jours avant d’être sculpter comme de la pierre.

Oubliez donc les sculptures de pros et partagez-nous vos plus beaux châteaux réalisés sur les plages cet été !

Sources :

Crédits images : Pixabay / La Voix du Nord + PNGWave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *